Lézard

GiGi is back en lézard. Invocation à l’heure du repas.

Film réalisé à partir de 148 photographies animées sur photoshop. En Martinique, j’habite une cabane, simple terrasse couverte par un toit en tôle. À plusieurs reprises, j’observe combien les lézards sont friands des épluchures de mangues que je leur sers chaque matin. Ils m’apprivoisent peu à peu et arrivent par dizaines. Je les photographie avec mon petit appareil réglé sur la fonction «intervallomètre». Puis, image par image, je dessine des mots dans les mailles du filet qui fait office de garde corps à la terrasse.

L’Ile de la Martinique est réputée pour ses fleurs et sa végétation luxuriante. Mais la vie sur l’île révèle une face plus sombre. La culture agro-industrielle de la banane provoque une pollution centennale (chlordécone) qui brise l’image idéalisée de l’île. Dès mon arrivée, je parcours l’île et photographie la région. Je travaille avec les moyens légers : appareil photo numérique, ordinateur portable, photocopieuse. 

cliquer ici pour lancer la séquence animée

Bête

GiGi is bête. Rituel de communion avec les animaux.

Grande arche (20,5 cm x 29 cm). Livre imprimé en 4 couleurs et en 12 exemplaires ( risographie) + carte postale imprimée en impression numérique.

Sur les hauteurs du Morne Vert, dans ma cabane perchée dans les arbres, seul un filet de pêcheur me sert de garde-corps. J’y attrape tous les animaux qui courent dans la forêt alentour.

L’Ile de la Martinique est réputée pour ses fleurs et sa végétation luxuriante. Mais la vie sur l’île révèle une face plus sombre. La culture agro-industrielle de la banane provoque une pollution centennale (chlordécone) qui brise l’image idéalisée de l’île. Dès mon arrivée, je parcours l’île et photographie la région. Je travaille avec les moyens légers : appareil photo numérique, ordinateur portable, photocopieuse.



double page centrale avec la carte postale montrant tous les animaux

Biographie

Gilles Picouet est un artiste français né en 1966 à Auxerre (89). Après des études à l’école nationale d’art de Dijon, puis à l’école nationale d’art de Cergy-Pontoise (DNAP et DNSEP obtenus avec les félicitations du jury), il commence à exposer en 1995, à la galerie Art’O d’Aubervilliers. Hanté par la disparition des êtres et des choses, G.Picouet met en place des stratégies pour rester en lien. Il a donné naissance à GiGi, son double en peluche, pour qui il a produit des objets de dévotion, pacotilles manufacturées avec un soin artisanal et réalisées en série. Traversé par des voix, des chants et des courants multiples, Gilles Picouet est curieux du monde. Il se prête à quantité de métamorphoses grâce aux relations qu’il entretient avec son environnement proche.  Il a co-fondé le collectif CLARA en 2005.

Gilles Picouet is a French artist born in 1966 in F-Auxerre (89). After studying at the National Art School of Dijon, then at the National Art School of Cergy-Pontoise (DNAP and DNSEP obtained with the congratulations of the jury), he began to exhibit in 1995, at the Art’O gallery of Aubervilliers. Haunted by the disappearance of beings and things, G.Picouet sets up strategies to stay connected. He gave birth to GiGi, his double plush, for whom he produced devotional objects, junk manufactured with artisanal care and made in series. Crossed by voices, songs and multiple currents, Gilles Picouet is curious about the world. He lends himself to many metamorphoses thanks to the relationships he maintains with his close environment. He co-founded the CLARA collective in 2005.

Gilles Picouet
25000 Besançon (France)
contact@gillespicouet.com